SERIGNE EL HADJI ABDOULAYE NIASS

1er Khalife de Mame Khalifa 1959 à 1991

1er khalife

El hadji Abdoulaye Niass, plus connu sous le nom de « El hadji mou ndaw » pour la simple raison qu’il portait le nom de son Grand- Père. Ainsi, c’est pour éviter la confusion, que ce surnom lui a été attribué. 
Né en 1906 à Keur Massamba, El hadji Abdoulaye Khalifa Niass maitrisa très tôt le Coran auprès de son Père Mame Khalifa Niass. Il va aussitôt entamer l’étude de la jurisprudence ainsi que d’autres domaines des sciences islamiques tel que : l’exégèse du Coran, la grammaire, l’histoire, la littérature etc. Ses longues études feront de lui un véritable Génie de la Poésie arabe. Sans doute l’un des plus remarquables de sa Génération. Chose qu’il hérita sans doute de son Père « l’homme à la plume d’or ». Parmi ses poèmes, une grande partie chante les éloges de son Père Mame Khalifa. Par ailleurs, un de ces poème « farihal biladou bi makhdami tidjani » a été dédié à son ami et confrère Cheikh Ahmad Tidjani Sy al maktoum, qui à l’époque lui avait rendu une visite d’amitié ainsi qu’à son Père en particulier.

Père qui lui vouait un très grand respect et lui accordait sa confiance.
C’est en 1945, juste après la seconde Guerre mondiale qu’il effectue le pèlerinage à la Mecque. Travailleur, l’agriculture occupait une place importante dans ses activités. Il a fondé plusieurs villages tel que : Léba dans la Casamance, Fass Lolli, Diagua El hadji Serigne, Taïfa près de Keur Madiabel et beaucoup d’autres. 
Au décès de son père, El hadji Niass ibn Khalifa devint en 1959 son Premier Khalife et successeur à la tête de la Communauté Niassène. Très rapidement il va engager la construction de la Première Grande Mosquée de Leona Niassène. Il était d’une détermination sans faille pour la réussite de ce projet. Pour trouver l’endroit adéquat, il est même allé jusqu’à quitter sa propre maison pour en faire le site qui abrite actuellement la grande Mosquée de Leona Niassène. Il consacra d’énormes efforts autant pour le financement que la construction de cet édifice. Ces actes de haute noblesse d’esprit, preuve de grande détermination sont aujourd’hui un exemple à suivre pour toute la Communauté. Nous l’avons surnommé « Le Père bâtisseur ». 
Son séjour à Saint–Louis du Sénégal lui permis d’en apprendre beaucoup sur les autres civilisations, et même des cultures islamiques modernes. Il a eu également à rencontrer des hommes politique et des religieux comme : Serigne Abdoul Aziz Sy Malick et Serigne Abass Sall ; il a partagé le même domicile avec eux à la Rue de Paris, Mr Mamadou Dia et l’ex Président de la république du Sénégal Mr Abdou Diouf. En 1985 il participe au 1er Congrès internationale de Tariqa Tidjani qui s’est tenu à Fès accompagné de son frère Ahmed Khalifa Niass. C’est un homme qui comprit très tôt que l’Islam va de pair avec la modernité, ainsi ses enfants sont les premiers des petits-fils de Mame Khalifa à voir fréquenté l’école française. Parmi eux le savant, l’érudit, celui qui continue de marquer toute une génération à travers ses brillantes interventions : Serigne Ass Khalifa Niass.

Le Président Léopold Sédar Senghor reçu en audience en présence de ses 
(De gauche à droite : El haj Babacar, El haj Ibrahima, Lui, le président Senghor, El haj Ahmad et El haj Arabi tout au fond à droite)

El hadji mou ndaw était un personnage doté de grande vertu, de qualités exceptionnelles ; son amour de la vérité ainsi que son mépris du mensonge sont deux de ses qualités qu’il tient d’Aboubacar al-sadikh compagnon du Prophète (PSL). Abdoulaye Khalifa était un excellent exégète du Coran, tant il en comprenait le sens et savait les interpréter, il tenait beaucoup de cérémonie de Tafssir al Quran devant la porte de sa maison.
Il obtint plusieurs autorisations suprêmes (ijaza Itlaq) de la Tarikha Tidiani de Sidi Tayib Tidjani, Cherif Mouhamad Ali, Mouhamad al Habib Tidjani et bien d’autres. Pour sa part, il a élevé les plus pieux de ses disciples aux rangs de Moqadam tel fut le cas avec el hadj Modou Diop, Serigne Mor Diop, Serigne Adama Ndao, Mor Faty Diop etc. El hadji Abdoulaye Khalifa Niass rejoignit le paradis Iliyina en Septembre 1991 dans son Sénégal natale. Ses œuvres et les éléments de sa vie restent et resterons toujours gravé dans le cœur de ses fidèles, fils et petits-fils.

Qu’Allah soit satisfait de lui ainsi que toute sa famille ! Amen

Source NayroulMayram

Dans la même rubrique

Biographie Mame Khalifa Niass

mame khalifa

Biographie Serigne El Hadji Babacar Niass

2éme khalif

Biographie Serigne El Hadji Omar Niass

3éme khalif

Biographie Serigne El Hadji Ibrahima Niass

images (12)