EVENENMENT A LA UNE KEUROU DIINE YI

En Image Takoussan Cheikh El Hadji Omar Foutiyou Tall ce Samedi 13 Octobre 2018 à Mbour sous la présence éffective de Thierno Mountaga Macky Mountaga Tall et Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Tall

ANNONCE PUBLICITAIRE

CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR VOIR LE PROGRAMME Ziarra Cheikh El Hadji Omar - 20 Octobre 2018 à Paris -Organisée par l'Association dahira Codé Adama Aïssé

Vidéo - Appel Takoussan Cheikh El Hadji Omar Foutiyou Tall - 13 Octobre 2018 à Mbour Saly Niakh Niakhal

Vidéo - 1 An aprés sa disparition : Témoignage émouvant de Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Tall sur Serigne Abdou Aziz Sy Al Amine

Vidéo - Spécial Achoura avec Imam Moussa Fall : Il revient sur la genése et les prières recommandées

Vidéo - 1ère Partie Interview avec Imam Diabel Koité - 21é anniversaire de Serigne Abdou Aziz Sy Dabakh

Vidéo - 2ème Partie Interview avec Professeur Mame Ousmane Ndiaye - 21é anniversaire de Serigne Abdou Aziz Sy Dabakh

En Vidéo 1er Partie Conférence réseau des Daaras et Dahiras Cheikh El Hadji omar Rosse Béthio 15 Août 2018

En Image 21ème Edition Conférence Religieuse Rosse Bèthio - Mercredi 15 Août 2018 sous la présence effective de Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Tall Macky

En Vidéo - Journée Al Khourane AK Khassidas Sante Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké organisée par la Fédération des Dahira Mounawiroul Boune Yane Dimanche 12 Août 2018

En image Journée Al Khourane Ak Khassidas Sante Cheikh Sidy Moukhtar Mbacké aux HLM 1 Dimance 12 août 2018 organisée par la Fédération des Dahira Mounawiroul Boune Yane

En vidéo 1ére partie Khadaratoul Tidianiya organisé par Oustaz Ayouba Fall à Keur Massar Dimanche 29 juillet 2018

En vidéo 2ème partie Khadaratoul Tidianiya organisé par Oustaz Ayouba Fall à Keur Massar Dimanche 29 juillet 2018

En vidéo Cérémonie de clôture 9ème édition Congrés Jeunesse Tidiane Malikite Place de L’Obélisque samedi 28 juillet 2018

En Vidèo - Takussan Dahira Chababoul Ahmediya Section Saint-Louis Samedi 14 juillet 2018

En route vers Nimzatt - Interview Exclusive avec Chérif Mouhamed Takhoula Ould Chérif Dié Aïdara Ould Chérif Mahrouf Aïdara

Journée culturelle organisée par la Fondation Chérif Ousseynou Laye présidé par Mame Mbaye Laye Ibn Mame Seydi Thiaw Laye Ibn Seydina Madione Laye

Vidéo - Interview exclusive avec Serigne Iba Laye Ibn Serigne Seydina Alassane Laye Ibn Seydina Madione

En Image Prière Tabaski 2018 Mosquée Omarienne ce Mardi 21 Août 2018 sous la présence de Thierno Madani Tall

ILS ONT CONFIANCE EN NOUS

MARHABANE HADARA CHEIKH EL HADJI OMAR FOUTIYOU TALL

Les origines du village sont controversées, mais Louga s’est rapidement agrandie et développée, notamment grâce au fort militaire édifié en 1883 par les autorités coloniales françaises pour pacifier la contrée menacée par les Tiédos (guerriers).

Par la suite, Louga est promue chef-lieu de province et rattachée à la colonie française. Très vite, la bourgade attire les populations musulmanes éprouvées par les exactions des Tiédos.

En 1887, Louga comptait un millier d’habitants, s’adonnant à l’agriculture, à l’élevage et au commerce. À la fin du xixe siècle, Louga commence à prendre les traits d’un centre urbain et à jouer un rôle dans la vie économique et sociale du terroir dénommé Ndiambour. Le 18 janvier 1887, Louga est érigée en cercle. Ce changement de statut permet une réorganisation de la ville pour faire face aux défis qui l’attendent.

Ainsi, un premier lotissement est construit en 1894. Louga ressemble désormais à bien d’autres villes coloniales, avec un centre ville disposant de toutes les infrastructures et des quartiers périphériques totalement démunis.

Au début de l’année 1900, Louga connaît un développement considérable avec l’implantation du Marbath, ou marché à bétail. Dans le Santhiaba, quartier ouest de la ligne de chemin de fer du Dakar-Niger, un autre lotissement est construit en 1901, ce qui lui vaut une promotion en commune mixte en 1905. L’accession du Sénégal à l’indépendance renforce le développement de cette ville dont la population croît rapidement.

Les réformes administratives qui se sont succédé depuis la période coloniale ont ainsi fait passer la ville de Louga des statuts de chef-lieu de province, de cercle, de commune mixte au statut de commune. Le périmètre communal actuel qui couvre une superficie de 1 800 hectares a été défini par arrêté n° 7840 du 2 novembre 1954. Il s’est considérablement élargi à la suite des nombreux lotissements consécutifs, aux installations massives des populations. Les extensions urbaines ont franchi la limite du terrain communal entraînant un empiètement sur les terrains des villages environnants. Aujourd’hui, le périmètre communal projeté s’étend sur une superficie d’environ 3035,25 hectares, soit une extension de 75 %.

  1. Les 27 & 28 avril 2018 ziarra Thierno Macky Mountaga Daha Tall à Saint-Louis

VIE CHEIKH EL HADJI OMAR FOUTIYOU TALL

PORTRAIT

Né en 1938 à THIARE Peul, un village situé à 35 km se Louga, Thierno Mouhamadou Bachir est le fils du vénéré Thierno Mountaga Daha et de Sokhna Aïssatou Sow. Thierno Bachirou s’est révélé durant toute sa vie sur terre comme un serviteur inlassable de l’Islam, de la Tidjania, et de la communauté Omarienne qu’il a contribué, dans une très large mesure, à répandre partout dans le Sénégal.

Thierno Bachir Tall

Khalif Général de la Famille Omarienne

images (58)

Thierno Nourou Cheikhou Oumar Tall

Porte parole de la Famille Omarienne

images (1)

PORTRAIT

Né à Louga, Thierno Saïdou Nourou Tall est le fils de Thierno Cheikhou Oumar Mountaga Daha Tall. Il est actuellement le porte parole de la famille de Cheikh El Hadji Omar Foutiyou Tall.

Les précédents khalifs de Cheikh El Hadji Omar Foutiyou Tall

Thierno Mountaga Taha Tall

1er Khalif de Cheikh El Hadji Omar Foutiyou Tall

Khalife jusqu'à 1958

Thierno Saïdou Nourou Tall

2éme Khalif de Cheikh El Hadji Omar Foutiyou Tall

Khalife de 1958 à 1980

Thierno Mountaga Ahmed Tall

3éme Khalif de Cheikh El Hadji Omar Foutiyou Tall

Khalife de 1980 à 2007

Thierno Cheikhou Oumar Mountaga Daha Tall

4éme Khalif de Cheikh El Hadji Omar Foutiyou Tall

Khalife jusqu'à 1958

Thierno Macky Mountaga Daha Tall

5éme Khalif de Cheikh El Hadji Omar Foutiyou Tall

Khalife de 1958 à 1980

Thierno Habib Mountaga Daha Tall

6éme Khalif de Cheikh El Hadji Omar Foutiyou Tall

Khalife de 1980 à 2007

MARHABANE HADARA CHEIKH SEYDIL HADJI MALICK SY

Tivaouane faisait partie du royaume de Cayor, dont elle a été la capitale. Son existence était déjà signalée par le navigateur vénitien Alvise Cadamosto au xve siècle.

En 1904, elle était la cinquième ville du Sénégal après Saint-LouisDakarRufisque et Gorée.

 
La gare de Tivaouane vers 1905

C’est aussi la capitale du Tidjanisme. Chaque semaine des milliers d’adeptes viennent se recueillir sur les mausolées, en particulier celui de El-Hadji Malick Sy.

On y commémore aussi chaque année avec ferveur la naissance du Prophète Mahomet. Le 31 mars 2007 a eu lieu la 105e édition de cette fête du calendrier musulman appelée la Maouloud (ou Gamou).

L’influence de la confrérie tidjane explique l’essor démographique spectaculaire de la ville, qui ne comptait que 7 900 habitants en 1960.

En 2003, le mausolée d’El-Hadji Malick Sy, la mosquée Serigne Babacar Sy et la gare ferroviaire ont été inscrits sur la liste des Monuments historiques1. Tivaouane abrite la grande mosquée du même nom bâtie par Malick Sy.

  1. Ziarre général Tivaoune ce dimanche 15 avril 2018

VIE CHEIKH SEYDIL HADJI MALICK SY

PORTRAIT

Né en 1932, Serigne Mbaye Sy Mansour est le fils aîné de Serigne Mouhamadou Mansour Sy et de Sokhna Aminata Seck, la fille de Doudou Seck Bou El Mogdad, un grand dignitaire de Saint-Louis. Le 7é Khalife général des tidianes est connu pour sa rigueur, sa franchise et sa droiture

Serigne Babacar Sy Mansour

Khalif Général des Tidianes

images (34)

Serigne Papa Malick Sy Babacar

Porte parole de la famille Cheikh Seydil Hadji Malick

images (49)

PORTRAIT

Il est le benjamin de la famille du premier Khalif de El Hadj Malick SY : Seydi Khalifa Aboubacar SY (RTA). Pape Malick a grandi sous l’ombre de son père Serigne Babacar SY qui nourrissait pour l’enfant attachant qu’il était , une affection et un paternalisme sans faille. Ceci sera prolongé par son frère et guide Serigne Cheikh Tidiane SY Al Makhtoum dont il est le confident .
Il est le père spirituel du mouvement moustarchidine.
Il est devenu porte parole de la famille en 2018 aprés le décés de son frère Serigne Abdou Aziz Sy Al Amine

Les précédents khalifs de Cheikh Seydil Hadji Malick Sy

Serigne Babacar Sy Malick

1er Khalif de Cheikh Seydil Hadji Malick Sy

Khalife de 1922 à 1957

Serigne Mansour Sy Malick

2ème Khalif de Cheikh Seydil Hadji Malick Sy

Khalife du 25 mars 1957 au 29 mars 1957

Serigne Abdou Aziz Sy Dabakh

3ème Khalif de Cheikh Seydil Hadji Malick Sy

Khalife de 1957 à 1997

Serigne Mansour Sy Borome Daradj

4éme Khalif de Cheikh Seydil Hadji Malick Sy

Khalife de 1997 à 2012

Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy

5ème Khalif de Cheikh Seydil Hadji Malick Sy

Khalife de 2012 à 2017

Serigne Abdou Aziz Sy Al Amine

6ème Khalif de Cheikh Seydil Hadji Malick Sy

Khalife du 15 mars 2017 au 22 septembre 2017

MARHABANE HADARA CHEIKH AHMADOU BAMBA MBACKE

Touba est une ville du Sénégal, capitale de la confrérie musulmane des mourides2, située à 194 km à l’Est de la capitale Dakar3dans le département de Mbacké.

C’est la 2e ville la plus peuplée du pays avec 753 315 habitants et également la 2e agglomération avec 830 570 habitants, derrière la capitale Dakar1.

Le mot Touba vient de l’arabe ṭūbā : « rédemption ».La ville sainte de Touba fut fondée en 1887 par le cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul. Avec ses disciples, il fit construire cette ville. Elle est l’une des plus grandes villes du Sénégal, de par sa démographie, son activité économique surtout tertiaire.

Bien qu’elle soit largement urbanisée, administrativement, la ville se situe sur le territoire de la Communauté rurale de Touba Mosquée, subdivision de l’arrondissement de Ndamedépartement de Mbacké dans la Région de Diourbel. En zone urbaine, la ville est constituée de 25 villages : Alia, Boustanoul, Arifina, Darou Alimoul Khabir, Darou Khadim, Darou Khoudoss, Darou Marnane, Darou Marnane 2, Darou Miname, Darou Salam Ndame, Dianatoul Mahwa, Gouye Mbind, Guédé Bousso, Keur Niang, Khaïra, Ndindy Abdou, Same Lah, Touba Al Azhar, Touba Guédé, Touba Madyana, Touba Mosquée, Boukhatoul Moubarak, Ndamatou 1, Touba HLM, Touba Ndiarême, Route de Darou Mousty4.

La ville a cependant un statut particulier puisque comme d’autres villes saintes du Sénégal, elle dispose d’une police particulière et d’un règlement basé sur la charia selon l’école juridique malékite.

Touba est à ce jour la seule ville au monde, où personne ne fume, ni ne consomme d’alcool sous peine de se voir emmener à la police, il est également interdit tout habillement ou comportement non conforme à la charia

  1. Magal Porokhane édition 2018
  2. Nouveau événement

VIE CHEIKH AHMADOU BAMBA MBACKE

PORTRAIT

Né en 1933 à Darou Kayel près de Mboul, Serigne Mountakha Mbacké est le fils de Serigne Mouhamadou Bassirou Mbacké ibn Khadim Rassoul, dont il assure à présent le califat. Le 8éme Khalife général des mourides

Serigne Mountakha Mbacké

Khalif Général des Mourides

images (8)

Serigne Bassirou Abdou Khadre Mbacké

Porte parole de la famille Cheikh Seydil Hadji Malick

téléchargement

PORTRAIT

Agé de 40 ans, Serigne Bass Abdou Khadre Mbacké est le fils cadet de Serigne Abdou khadre Mbacké ibn Khadim Rassoul. Depuis 6 ans il est le visage et la voix de Touba.

Les précédents khalifs de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké

Serigne Moustapha Mbacké

modou moustapha

1er Khalif de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké

Khalife de 1927 à 1945

Serigne Fallou Mbacké

abdou lahate

2éme Khalif de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké

Khalife de 1945 à 1968

Serigne Abdoul Ahad Mbacké

images (51)

3éme Khalif de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké

Khalife de 1968 à 1989

Serigne Abdou Khadre Mbacké

abdou khadre

4éme Khalif de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké

Khalife de 1989 à 1990

Serigne Saliou Mbacké

images (48)

5éme Khalif de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké

Khalife de 1990 à 2007

Serigne Bara Fallilou Mbacké

images (3)

6éme Khalif de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké

Khalife de 1968 à 1989

Serigne Sidy Moukhtar Mbacké

6éme Khalif de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké

Khalife de 2010 à 2018

MARHABANE HADARA SEYDINA LIMAMOU LAHI

Yoff est la plus étendue des 19 communes d’arrondissement de Dakar (Sénégal). Située au nord-ouest de la capitale, elle fait partie de l’arrondissement des Almadies

À l’origine Yoff était un petit village de pêcheurs lébous, les premiers habitants de la presqu’île du Cap-Vert, Yoff a été fondé en 1432 et s’appelait alors Mbohéhe

Yoff est la 16e commune d’arrondissement de la capitale. Elle fait partie de l’arrondissement des Almadies, une subdivision du département de Dakar de la région de Dakar.

La ville bénéficie d’une autonomie particulière. Il n’y a pas de police gouvernementale et, apparemment, peu de délits, voire le plus faible taux d’insécurité de toutes les communes de Dakar.

On trouve l’explication de cette autonomie dans l’existence d’organes comme les Ferey Yoff, l’Assemblée des Diambours et les Maggui Yoff qui, avec le Jaraaf, le Saltigué et le Ndey-Ji-Rew, assurent principalement l’administration de Yoff.

La confrérie layène – une communauté musulmane implantée dans le quartier Yoff Layène où elle est née – régit aussi de nombreux aspects de la vie locale et le grand mausolée de Seydina Limamou Laye, le fondateur de la confrérie, constitue un lieu de pèlerinage particulièrement révéré.

  1. 138 Appel de Seydina Limamou Lahi les 16 &17 avril 2018 
  2. Nouveau événement

VIE SEYDINA LIMAMOU LAHI

PORTRAIT

Né en octobre 1926 , Serigne Abdoulahi Thiaw Lahi est le fils de Seydina Issa Rouhou Lahi ibn Seydina Limamou Lahi et de Sokhna Ngane Diop. Depuis 2001 il est l’actuel khalife du Mahdi

Seydina Abdoulaye Lahi

Khalif Général des Layénes

seydina limamou

Seydina Issa Lahi

Porte parole de la famille Seydina Limamou Lahi

porte parole layenn

PORTRAIT

Serigne Seydina Issa Lahi est le fils de l’actuel Khalif général des Layénes Seydina Abdoulaye Thiaw Lahi. Depuis 17 ans il est le visage et la voix des Layénes.

Les précédents khalifs de Seydina Limamou Lahi

Seydina Issa Rouhou Lahi

1er Khalif de Seydina Limamou Lahi

Khalife de 1909 à 1949

Seydina Madione Lahi

2ème Khalif de Seydina Limamou Lahi

Khalife de 1949 à 1971

Khalife Seydina Issa Lahi

3ème Khalif de Seydina Limamou Lahi

Khalife de 1971 à 1987

Seydina Alassane Lahi

4éme Khalif de Seydina Limamou Lahi

Khalife de 1987 à 2001

MARHABANE HADARA CHEIKH AL HADJI IBRAHIMA NIASS

Kaolack, chef-lieu de la région éponyme, est un port fluvial et l’une des plus grandes villes du Sénégal, située à 189 kilomètres au sud-est de Dakar sur la rive droite du fleuve Saloum

La ville de Kaolack est une création coloniale qui a trouvé sur place le village de Ndagane aujourd’hui vieux quartier de la ville. Kaolack a été et est encore dans une grande mesure un centre important du transit de l’arachide, culture de rente du Sénégal. Autant dire que la ville a été durant longtemps l’une des plus importantes du Sénégal.

Kaolack est aussi le chef-lieu du département et de la région de Kaolack. Kaolack est situé dans un royaume ancien qui s’appelait le Saloum. La ville a été bâtie dans un site caractérisé par une forte rétention de sel. Le bras de mer du Saloum est la cause de cette rétention et depuis longtemps une société spécialisée dans l’exploitation du sel détient le monopole dans la région.

 

Marché à Kaolack

Le royaume du Saloum assez réfractaire à la présence européenne a cependant accepté sous la crainte d’une répression la construction du fort de Kaolack sous Pinet-Laprade. Le fort bâti près du bras de mer du Saloum était le cœur d’un territoire français au sein du royaume du Saloum. Lors des guerres de résistance des souverains locaux, Maba Diakhou Bâ, souverain musulman de Nioro du Rip(actuellement département de la région de Kaolack) et Lat-Dior Diop souverain du Cayor en exil, attaquèrent le fort de Kaolack.

Kaolack fut donc un centre de transit important dans le commerce de l’arachide et du sel. La construction du chemin de fer a contribué a rapprocher cette ville du bassin arachidier

  1. Gamou annuel Medina édition 2018
  2. Nouveau événement

VIE CHEIKH AL HADJI IBRAHIMA NIASS BAYE

PORTRAIT

Fils de Baye Niass et de Zeyda Mariama Niang,  Cheikh Ahmed Ibrahima Niass est né en mai 1932 à Kossi. Une localité située à 9 kilomètres de Kaolack. Il porte le nom du fondateur de la Tidjania. Il est actuellement le 4éme khalif de Baye Niass.

Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Niass

Khalif Général de Médina Baye

images (11)

Serigne Bassirou Niass

Porte parole de la famille Médina baye

porte parole medina baye

PORTRAIT

Fils de Baye Niass et de Zeyda Mariama Niang,  Serigne Bassirou Niass est le petit frère de l’actuel khalif de Médina Baye. Il est actuellement le porte parole de la famille.

Les précédents khalifs de Cheikh Al Islam El Hadji Ibrahima Niass Baye

Serigne Aliou Cissé

aliou cisse 1er khalif baye

1ere Khalif de Cheikh Al Islam Baye Niass

Khalife de 1975 à 1982

Serigne Abdoulaye Niass

abdoulay niasse 2eme khalife baye

2ème Khalif de Cheikh Al Islam Baye Niass

Khalife de 1982 à 2001

Cheikh Ahmadou Dame Niass

cheikh ahmadou dame niasse 3eme khalif baye

3ème Khalif de Cheikh Al Islam Baye Niass

Khalife de 2001 à 2012

MARHABANE HADARA MAME KHALIFA NIASS

Kaolack, chef-lieu de la région éponyme, est un port fluvial et l’une des plus grandes villes du Sénégal, située à 189 kilomètres au sud-est de Dakar sur la rive droite du fleuve Saloum

La ville de Kaolack est une création coloniale qui a trouvé sur place le village de Ndagane aujourd’hui vieux quartier de la ville. Kaolack a été et est encore dans une grande mesure un centre important du transit de l’arachide, culture de rente du Sénégal. Autant dire que la ville a été durant longtemps l’une des plus importantes du Sénégal.

Kaolack est aussi le chef-lieu du département et de la région de Kaolack. Kaolack est situé dans un royaume ancien qui s’appelait le Saloum. La ville a été bâtie dans un site caractérisé par une forte rétention de sel. Le bras de mer du Saloum est la cause de cette rétention et depuis longtemps une société spécialisée dans l’exploitation du sel détient le monopole dans la région.

 

Marché à Kaolack

Le royaume du Saloum assez réfractaire à la présence européenne a cependant accepté sous la crainte d’une répression la construction du fort de Kaolack sous Pinet-Laprade. Le fort bâti près du bras de mer du Saloum était le cœur d’un territoire français au sein du royaume du Saloum. Lors des guerres de résistance des souverains locaux, Maba Diakhou Bâ, souverain musulman de Nioro du Rip(actuellement département de la région de Kaolack) et Lat-Dior Diop souverain du Cayor en exil, attaquèrent le fort de Kaolack.

Kaolack fut donc un centre de transit important dans le commerce de l’arachide et du sel. La construction du chemin de fer a contribué a rapprocher cette ville du bassin arachidier

  1. Ziarra annuelle Léona Niasséne 10 mars 2018
  2. Nouveau événement

VIE MAME KHALIFA NIASS

PORTRAIT

Cheikh Oumayma comme nous l’appelons très affectueusement, est le nouveau khalife de Léona Niassène. Il est né le 5 juin 1940 à Kaolack. Il occupait une place de choix dans le cœur de sa mère, l’honorable dame Sayyida Oumaymatu ainsi que dans celui de son père, l’Immense Khalife El Ḥadji Mouḥamad. Ce dernier lui avait donné le nom de son bien-aimé guide Cheikh Sidi Ahmad Tidjani Cherif (rta).

Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Niass Oumayma

Khalif Général de Léona Niasséne

actuel khalif leona

Serigne Ahmed Babacar Niass

Porte parole de la famille de Léona Niasséne

léona4

PORTRAIT

Serigne Ahmad ibn Abu Bakr ibn Mouhamad Khalifa Niass naquit en 1943 à Saint Louis, fils du généreux deuxième Khalife de Mame Khalifa Niass, je veux nommer El Hadji Babacar Niass et de Ndeye Fatou Gaye, dite Ndaté.
El Ameth comme on le surnomme affectueusement est l’ainé des petit fils de Mame khalifa Niass et l’aîné de son père. A bas Age, il fréquenta les Daaras à Saint Louis, Mbadiou et Bawoud où il a maîtrisé le coran et le récite devant ses parents à Léona Niassène.

Les précédents khalifs de Mame Khalifa Niass

Serigne El Hadji Abdoulaye Niass

1er khalife

1er Khalif de Mame Khalifa Niass

Khalife de 1959 à 1991

Serigne El Hadji Babacar Niass

2éme khalif

2éme Khalif de Mame Khalifa Niass

Khalife de 1991 à 1996

Cheikh El Hadji Omar Niass

3éme khalif

3éme Khalif de Mame Khalifa Niass

Khalife de 1996 à 2009

Serigne El Hadji Ibrahima Niass

images (12)

4éme Khalife de Mame Khalifa Niass

Khalife de 2009 à 2017

MARHABANE HADARA MAME CHEIKH BOU KOUNTA NDIASSANE

Ndiassane (ou N’Diâsâne) est un village du Sénégal, situé au nord-ouest du pays, non loin de Tivaouane. C’est la capitale spirituelle de la Qadiriyya – une confrérie soufi – au Sénégal et un lieu de pèlerinage annuel.

Ndiassane se trouve dans l’ancien royaume du Cayor.

Le village a été fondé en 1883 (1884, selon les sources) par Cheikh Bou Kounta.

Le village fait partie de la communauté rurale de Cherif Lo du département de Tivaouane dans la région de Thiès.

Ndiassane vient de Ndankh premier village fondé par Cheikh Bounama Kounta. Les localités les plus proches sont Cherif Lo, Yendane, Tivaouane, Santhiou Pire, Keur Matialéne, Keur Khaly Sokhna, Keur Yoro Sadio, Ndia, Ndjitté, Wélla, Keur Birima et Ndiéné. Les Villages dérivaient de Ndiassane sont: Baliga, Thiawoune Mbambara, Senthiou Bouna, Nder, Nar, Gouye Yate et Kamatane à Kaolack.

  1. Gamou Ndiassane Edition 2018
  2. Nouveau Programme

VIE MAME CHEIKH BOU KOUNTA

PORTRAIT

El Hadj Mame Bou Mamadou Kounta 

Khalif El Haj Mame Buh Mamadu Kunta (El Hadj Mame Bou Mamadou Kounta)

devint le premier petit fils à diriger la tarikhaavec son intronisation au rang de khalife le 29 Avril 2006 (voir vidéo). Il était le fils d’El Hadj Mamadou, le troisième khalife, et a vécu et travaillé à Kamatane.  Il voyagea au Mali et aussi en d’autres pays ouest africains pour faire des affaires. de texte. Cliquez sur le bouton modifier pour changer ce texte. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Cheikh El Hadji Mame Bou Mamadou Kounta

Khalif Général de Kounta Ndiassane

khalif actuel ndiassane

Serigne Ahmed Bachir Kounta

Porte parole de la famille Kountiyou Ndiassane

porte parole ndiassane

PORTRAIT

Il fait partie des « gens du pays » qu’on ne présente plus sous nos cieux. L’homme est connu dans le milieu religieux, médiatique et politico-institutionnel. Journaliste de formation, porte-parole de la famille religieuse Khadre de Ndiassane, ancien sénateur, Ahmed Bachir Kounta ne fait pas dans la langue de bois pour exprimer ses convictions. 

Les précédents khalifs de Mame Bou Kounta Ndiassane

Serigne Cheikh Al Bekkaï Kounta

1er khalif ma bou

1er Khalif de Cheikh Bou Kounta

Khalife de 1914 à 1929

Serigne Sidi Lamine Kounta

2eme khalife ma bou

2ème Khalif de Cheikh Bou Kounta

Khalife de 1929 à 1973

Serigne El Hadji Mamadou Kounta

3eme khalif mame bou

3ème Khalif de Cheikh Bou Kounta

Khalife de 1973 à 1976

Serigne Sidy Yakhya Kounta

4eme khalif de mame bou

4éme Khalif de Cheikh Bou Kounta

Khalife de 1976 à 1987

Serigne Cheikh Bou Mohammed

cheikh bou mouhamed

5ème Khalif de Cheikh Bou Kounta

Khalife de 1987 à 2006

MARHABANE HADARA CHEIKHNA CHEIKH SADBOU AÏDARA

Nimzatt en République islamique de Mauritanie, lieu de prières aux pieds de Cheikhna Cheikh Saad Bouh (1848-1917), est, présentement, le point de convergence de plusieurs milliers de Khadres du Sénégal et de la sous-région. Comme par le passé, les fidèles viennent consolider leur foi et leur appartenance à la Fadiliya. Dans une cité noire de monde, ils glorifient Dieu et rendent hommage au Meilleur de tous, le Prophète Mouhamad (Psl). Et à Salihina, le caveau des Saints, les pèlerins viennent, dans la prière et la méditation, confier leurs soucis existentialistes à Dieu, le Maître des mondes.

Le pèlerinage annuel de Nimzatt est donc ce grand événement religieux pour lequel des milliers de fidèles viennent, pendant plusieurs jours, exalter Dieu. Et durant ces moments, une localité si calme va s’animer mieux qu’une fourmilière éclatée. Une image portant tout son sens, tant le déferlement des fidèles est frappant. 


De partout, ils viennent se recueillir au mausolée de Cheikhna Cheikh Saadbouh qui, avant sa disparition, pria son Seigneur pour que son tombeau soit, à l’image de la Kaaba, un lieu de rémission des péchés et d’exaucement des vœux. Cette prière est, sans conteste, accordé car le temps du pèlerinage, Nimzatt charrie des grâces dont profitent les milliers de fidèles venus raviver leur foi, mais aussi les innombrables prestataires de services (transporteurs, restaurateurs et vendeurs), vrais acteurs d’une foire aux affaires. 

C’est d’abord la densité de la circulation sur les principaux axes menant à Nimzatt que l’on remarque. En plus des véhicules particuliers, les transports en commun et même les poids lourds prennent la direction de cette cité sainte. Sous la force de la ruée du mardi 20 juin, mais surtout le vendredi 23 juin, la grande masse est déjà venue. Alors, plus une maison sans hôtes du pèlerinage. Les vérandas, les cours et même les rues sont squattées. Çà et là, des matelas mousse sont étalés à même le sol, à côté des nattes fabriquées à partir de matériaux locaux. 

Un peu partout, de grandes marmites, juchées sur de gros cailloux, sont léchées par les flammes de feux alimentés par du bois de chauffe. Tout cela, pour faire manger les pèlerins. Partout la fumée s’élève, pique les yeux, vicie la respiration. 


Donc, c’est l’affluence des grands jours à Nimzatt où des milliers de fidèles, en provenance de toutes les parties du Sénégal, des pays voisins, de la France, de l’Espagne, d’Italie et des Etats-Unis, se retrouvent pour satisfaire à une volonté de Cheikhna Cheikh Saad Bouh qui, de son vivant, a toujours cherché à retremper ses disciples dans la foi. 
Voilà l’objectif de cette rencontre qui mêle sur cette terre de foi qu’est Nimzatt des hommes et des femmes en quête de nourritures spirituelles. Et dans une cité de Cheikhna Cheikh Saad Bouh envahie par les croyants, l’actuel Khalife général des Khadres, Cheikhna Cheikh Aya, va délivrer le message de la foi. 

  1. Korité Nimzatt
  2. Nouveau événement

VIE CHEIKHNA CHEIKH SADBOU AÏDARA

PORTRAIT

Cheikh Aya Aïdara Ould Cheikh Taleb Bouya Ould Cheikhna Cheikh Sadbou est l’actuel Khalife Général des Khadres depuis 2016. Il a succédé à son grand frère Cheikh Bounana Aïdara

Cheikhna Cheikh Ayya Aïdara

Khalif Général des Khadres

ckheikh aya

Porte parole de la famille Khadrya

Les précédents khalifs de Cheikhna Cheikh Sadbou Aïdara

Cheikh Sidy Bouya Aïdara ould Cheikh Sadbou

1er Khalif de Cheikhna Cheikh Sadbou

Khalife de 1917 à 1919

Cheikh Sidaty El Kabir Ould Cheikh Sadbou

sidaty el kabir

2ème Khalif de Cheikhna Cheikh Sadbou

Khalife de 1919 à 1931

Cheikh Taleb Bouya ould Cheikh Sadbou

Cheikhna cheikh talibouya

3ème Khalif de Cheikhna Cheikh Sadbou

Khalife de 1931 à 1964

Cheikh Sidaty Ould Cheikh Taleb Bouya

cheikh sidaty

4éme Khalif de Cheikhna Cheikh Sadbou

Khalife de 1964 à 1987

Cheikh Ma El Aynine ould Cheikh Taleb Bouy

cheikh mouhamad malhayni

5ème Khalif de Cheikhna Cheikh Sadbou

Khalife de 1987 à 1991

Cheikhna Toufaye ould chiekh Taleb Bouya

cheikh natoufaly

6ème Khalif de Cheikhna Cheikh Sadbou

Khalife de 1991 à 1997

Cheikh Bounana Ould Cheikh Taleb Bouya

cheikh bounana

7éme Khalif de Cheikhna Cheikh Sadbou

Khalife de 1997 à 2016